En route vers les Golden Globes

15 01 2011

Hier soir, la cérémonie des Critics Choice Awards a inauguré la saison des grandes récompenses ciné 2011. Dimanche soir, ce sera le tour des Golden Globes, dont vous pourrez suivre le live report sur ce blog. En point de mire, bien sûr, les Oscars, qui auront lieu cette année fin février.
Commençons ce soir par rappeler quels sont les grands favoris des Golden Globes.

Critics’ Choice Awards

Sans grande surprise, parmi les prestigieux nominés (Black Swan était nominé 12 fois, un record historique) les vainqueurs sont les mêmes que ceux du public : Inception sort en tête de la cérémonie avec 6 récompenses, suivi de près par The Social Network, couronné de 4 récompenses dont celle de meilleur film de l’année. Le discours d’un roi et The Fighter (respectivement 2 et 3 récompenses) tirent aussi leur épingle du jeu, tandis que Toy Story 3 remporte le prix du meilleur film d’animation. Et Black Swan ? Seule Natalie Portman est récompensée.
Ce palmarès si prévisible préfigure-t-il les résultats des Golden Globes et des Oscars, ou ces deux cérémonies nous réserveront-elles des surprises ? Dans tous les cas, les nominés des Golden Globes sont sensiblement les mêmes…

Les nominés Ciné

Trois films surtout se démarquent de la concurrence, dont nous n’avons pour le moment découvert qu’un seul dans nos salles.

Le discours d’un roi, nominé dans les catégories suivantes :

Ce film anglais relate l’histoire, bien connue Outre-Manche, du roi George VI. Le père d’Elizabeth II, frère cadet d’Edward, n’était pas destiné à accéder un jour au trône. Mais le scandale bien connu du mariage d’Edward VIII à la divorcée américaine Wallis Simpson le pousse, bien malgré lui, à prendre le pouvoir. C’est avant tout ce contexte historique que décrit le film, sous le prétexte d’un incident devenu le symbole du courage personnel d’un jeune homme bègue qui parvient à dominer son défaut et sa peur de régner. Après son succès critique, on attend avec impatience la sortie en salles !

The Fighter, nominé dans les catégories suivantes :

Tiré, lui aussi, d’une histoire vraie, The Fighter raconte les jeunes années du boxeur Micky Ward, célèbre pour avoir battu par deux manches à une Arturo Gatti. Ici, sa relation avec son frère (un Chrisitian Bale émacié, campant un addict de cocaïne) est mise à l’honneur.

The Social Network enfin, nominé dans :

Décidément, c’est l’année cinématographique de la vérité romancée ! Là encore, une histoire vraie sert de point de départ à The Social Network, histoire de la création de Facebook par Mark Zuckerberg. Bien plus que cela pourtant, ce film est aussi un bijou de cinématographie, au scénario remarquablement bien écrit, qui parvient à prendre la mesure de tout un phénomène générationnel et à lui rendre justice. On lui souhaite bonne chance !

Ont également leurs chances

Inception

On ne présente plus le film-phénomène de Christopher Nolan. Un scénario ayant nécessité dix ans d’écriture, des effets spéciaux exceptionnels, une intrigue prenante : le film avait fait l’effet d’une bombe. Mais l’effet semble être un peu retombé, et il ne reste finalement pas grand chose de ce bel objet cinématographique six mois après sa sortie. Les critiques ont manifestement adoré et ont voulu le mettre à l’honneur, qu’en sera-t-il du reste de la profession ?

Black Swan

Nouvelle production de l’homme qui se cache derrière The Wrestler ou encore Requiem for a Dream (excusez du peu…), Black Swan intrigue. Comment Natalie Portman, ce petit objet plein de joliesse, peut-il survivre à la machine infernale que le réalisateur inflige à tous ses personnages ? Tout le monde s’accorde à crier au génie de la jeune femme, mais le succès du film lui-même a l’air un tantinet plus mitigé. Avant de pouvoir en juger par nous-mêmes, l’on pourra du moins savoir quelles sont ses chances dans les grandes cérémonies de l’année.

The Kids are All Right

Seule comédie du lot, passée inaperçue en France à cause d’une affiche horrible, The Kids are All Right fait le carton plein de nominations dans la catégorie divertissement. Un grand vainqueur inattendu ? La compétition avec Alice au Pays des Merveilles, Burton franchement moyen, et Burlesque, dont la nomination l’est au moins autant que le titre, ne devrait en tous cas pas être très rude…

Les nominés Télé

Plus que jamais, cette année, on prend les mêmes séries et on recommence.
Une année 2010 très pauvre en nouvelles et bonnes séries, de vieux classiques dont la qualité ne baisse pas… Les nominés laissent présager un palmarès pour le moins habituel.

__

Eh oui, vous les aurez reconnus : Mad Men et le sublime John Hamm sont aussi mythiques qu’ils l’ont toujours été depuis leur création/naissance, et risquent de repartir avec des Globes pour la troisième année d’affilée… Julianna Marguiles, quant à elle, campe le meilleur personnage féminin du panel télévisuel dans The Good Wife, et la qualité de son jeu paie, là encore, d’année en année. Enfin, Dexter, la série policière la plus déjantée mais aussi la plus subversive jamais filmée, rencontre un succès jamais démenti.

__

Jusque là, rien de neuf sous le soleil. Et ça ne s’arrange pas du côté des comédies

 

 

 

 

 

 

 

 

__

Et hop, les mélodies survitaminées de Glee, la série où la meilleure méchante de la télé, Sue Sylvester, ne cesse de sévir pour le plus grand bonheur des millions de fans à travers le monde, font encore carton plein. A ses côtés, les Bazingas de The Big Bang Theory et la folie douce de Tina Fey dans 30 Rock font toujours bonne impression sur le jury. Entre 3 et 6 saisons pour ces séries qui d’année en année ont le même succès.

__

La seule nouveauté, en fait, c’est l’avènement de Boardwalk Empire. Avec trois nominations dont celle de la meilleure série, cette oeuvre réalisée entre autres par Martin Scorsese, et à qui l’on a souvent reproché de vouloir faire du Mad Men sans en avoir la profondeur, va peut-être gagner ici ces premiers galons. Espérons qu’elle puisse alors se donner les moyens de ses ambitions : raconter la grandeur et la décadence d’Atlantic City à l’époque de la Prohibition.

__

Enfin, il faudra surveiller la catégorie des téléfilms et mini-séries. La seule que j’aie vue parmi les nominés est A special relationship, et honnêtement, cette fiction politique qui narre la relation à la fois étroite et sournoise établie entre Blair et Clinton durant le passage au pouvoir des deux hommes, est de très grande qualité. C’est peut-être de cette catégorie, et de nos amis d’Outre-Manche, que viendra le nouveau souffle dont la série télé semble manquer en ce moment.

Advertisements

Actions

Information

One response

17 01 2011
Golden Globes 2011 : Le palmarès ! « Dis Voir

[…] d’abord, où en sont les favoris annoncés par les nominations […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :